HUMEURS HUMOUR

« Je devrais peut-être passer par une agence, non ? » (Mes amis, les agents immobiliers)

Une copine vient de vendre sa maison.

Elle commence à faire de nouvelles visites pour en acheter une nouvelle …

Jusque là, on pourrait croire que cette nana a de la chance (outre le fait qu’elle va se taper un déménagement en plein mois d’août avec 2 gamins dans les pattes, mais passons)

Cela m’a ramené quelques années en arrière, lorsque nous aussi, nous cherchions une maison

 

 

« Bonjour Madame Bouly »

 Il me serre la main, manquant de m’écraser 3 phalanges et me décoche un sourire blancheur extrème.

Je rêve où il m’a fait un clin d’oeil.

Je confirme, puisqu’il fait la même chose à mon mari.

Il nous la joue grand pôte de toujours.

Vous l’avez reconnu c’est lui même en personne : l’agent immobilier dans toute sa splendeur.

« Ecoutez j’ai trouvé un bien qui vient juste de rentrer à la vente, tiens ce matin même (oui ça tombe bien hein ?), il correspond PAR-FAI-TE-MENT à la description de la maison que vous souhaitez acquérir »

Ca sent un peu la phrase récitée à tout le monde mais il a l’air convaincu.

Dire que nos copains nous ont dit que le marché de l’immo se cassait la gueule, qu’il n’y avait rien de potable à la vente … Ah ah je me marre ! Ils ne sont pas tombés sur SuperCoco roi des agents immobiliers, voilà tout.

Le notre il va tout déchirer.

Costume gris, chemise blanche, petite pointe de gel dans les cheveux, carte de visite en guise de pochette prêt à dégainer le portable.

Bon ok on dirait qu’il a 16 ans et qu’il se la pête un peu, passant plus de temps à calculer ses commissions pour sa future voiture, mais bon …

« Allez allons visiter cette magnifique demeure » nous lance t-il, avec malice, les yeux pétillants comme un Lambrusco, comme s’il allait nous montrer le château de Versailles en mieux.

« Attention Monsieur et Madame Bouly, le produit que je vous présente là est une exclusivité (il se retient de rajouter « mondiale » j’en suis sure), une avant-première (whoua ! Nous sommes les VIP de l’immobilier ! Je me sens trop privilégiée j’adoooooooooore !) Il va falloir vous décider très vite . »

Oui je veux bien mais bon, on a pas encore vu l’ombre du portail alors on va peut-être pouvoir réfléchir encore un peu avant de signer non ?

Devant le grillage il stoppe net, nous prenant pour témoin :

« Vous remarquerez que le quartier est idéal. Très calme (oui c’est d’ailleurs limite suspect pour un samedi après midi), école à proximité (ah c’est une école le bâtiment fissuré qui menace de s’effondrer ???), vous avez un arrêt de bus à cinq minutes (oui sauf que cette ligne ne dessert que le village voisin et que les horaires sont 5h45 ET 21h15 .. pas trop compatible avec mon planning ..) »

Il nous fait pénétrer dans ce qu’il appelle « un charmant jardinet ».

Là j’ai beau chercher, je ne vois pas la pelouse.. Ah si ! Là, sous la chaise, juste là, j’ai aperçu du chien dent.

« Grande terrasse ombragée, très agréable pour les barbecues entre amis, n’est ce pas madame ? Je sens que vous vous imaginez déjà l’emplacement du salon de jardin … »

(euh pas vraiment .. parce que son 1 mètre carré de béton crade avec un espèce de mur de parpaing qui cache le moindre petit rayon de soleil qui s’aventurerait vers la maison, ça ne m’inspire pas des masses …je me contente de lui dire que nous n’avons pas de salon de jardin et pas d’amis .. ça va peut-être le calmer un peu le minet; il devient limite familier le petit escroc)

« Je ne vous fais pas languir plus longtemps, venez découvrir votre petit nid douillet » dit-il en tournant la clef dans la porte d’entrée qui grince de douleur.

Je manque de m’évanouir rien qu’en posant le pied sur le seuil.

Tout est sombre, sale, défréchi .. à croire que c’est le patrimoine d’un héritage direct de la famille Addams.

Le papier peint, jauni, à fleurs, se décolle de partout. Le sol en mosaïque orange et bleu canard est fendu, sous une couche de graisse impossible à faire par des êtres humains normaux.

« Hum Hum je sens que Madame est emballée .. » (ouais comme un cadeau de Noël …)

« euh on peut voir la salle de bains ? » lance mon mari, dégouté d’avoir raté la retransmission d’un match de tennis pour visiter ce taudis infame.

« En fait je viens de m’apercevoir que c’est plutôt une salle d’eau .. mais bien aménagée je suis sûr que vous pouvez ajouter une grande baignoire balnéo … »

Je savais pas qu’il bossait aussi chez Leroy Merlin à ses heures perdues.

Je fonde tous mes espoirs sur cette pièce .. J’aurais mieux fait d’aller à Lourdes.

Une moquette murale verte recouvre toutes les cloisons mais également , ça c’est le petit plus de cette salle d’eau-salle de bain-usine à pénicilline : sur le plafond !

Le lavabo (vert, bien sur, attention pas de faute de goût, Valérie Damidot n’a qu’à bien se tenir) est encastré directement au dessus du bac de douche

( une douche-lavabo : un concept révolutionnaire ! Je n’avais encore jamais vu ça !).

Le bac de douche est vert également. (Ah non ça c’est la moisissure ! Aaaaaaaaargh !)

Va falloir qu’il m’explique où il veut que je la mette ma baignoire ???

J’ai même pas de quoi à poser un rouge à lèvres dans cette horrible piaule.

Je me gratte partout, je suis sûre que je vais me choper une mycose des bras ou un truc dans le genre.

Puis ça pue c’est une infection ! Ah beh y’a pas de fenêtres faut pas rêver.

J’essaie de le faire plier avec une question subsidiaire :

« y’a quand même beaucoup d’humidité par ici, non ? »

« oh vous trouvez ? (y’a des nénuphars qui poussent autour des robinets Ducon !!) enfin c’est normal, dans une salle de bain, y’a toujours un peu d’humidité. On se lave avec de l’eau après tout … » et le voilà pas qu’il se marre tout seul, tel un Bouvard aux Grosses Têtes.

J’hallucine. Ce mec a réponse à tout.

Même quand il me montre la cuisine (enfin je présume car j’ai aperçu un évier dans un recoin) avec un sublime comptoir de bar (hauteur standard chez les 7 nains visiblement) recouvert de skaï rouge bordeaux (oh la je crois que j’ai la nausée) donnant de manière très conviviale, directement sur le … garage !! l’apothéose ! La queue du Mickey !

« alors elle est pas belle cette maison ? En plus elle est pile dans votre budget .. Bon hors frais d’agence bien entendu … Alors on va signer ? »

Au moment où il me pose sa question qui tuent les morts réssucités, je sens un cafard me passer entre les pieds.

« aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh !!  (cri d’abomination de la femme aux proies des pattes d’un insecte vaguement identifié) Moi vivante (et même morte) je n’habiterais JAMAIS (never !!!) ici. Même pour 1 euro je n’en veux pas de cette grange à cochons !! »

« vraiment ? » il me regarde les yeux écarquillés, il a l’air véritablement surpris.

Il se fout de moi, il le fait exprès ce con, c’est pas possible autrement.

« c’est pas du tout ce qu’on recherche : c’est vieux, c’est moche, c’est … satanique !!!!! » (c’est le seul mot qui m’est venu à l’esprit à ce moment là)

« mais voyons avec votre petite fille, c’est la maison idéal, elle va pouvoir grandir dans une jolie maison à la campagne ! »

J’ai les larmes aux yeux rien qu’en imaginant ma fille vivre une seconde dans cette vision d’horreur : ma p’tite Cosette ! C’est trop horrible !

« ah mais vous savez dans la conjoncture actuelle, c’est ce qui se fait de mieux … Enfin par rapport à votre budget, il va falloir revoir vos exigences à la baisse .. »

Maintenant il me regarde avec un air hautain, dédaigneux, comme si j’étais en train de faire la manche.

« Putain je m’endette sur 25 ans j’ai quand même le droit d’exiger que ma maison ressemble à …. une MAISON, MER-DEUH ! »

(oui il semblerait que je commence à m’énerver)

« Bon écoutez si c’est qu’une affaire de décoration, faut pas vous en faire une montagne. Un peu de peinture par ci, un peu de parquet par là et bim, ce sera quasiment un loft contemporain. »

Il a les yeux qui font des cercles : il essaie de m’hypnotiser ce gros naze. Au secours !

« Mais même à coups de massue, cette bicoque ne ressemblera jamais à MA MAISON !! »

A cet instant précis j’ai haussé le ton, et pourtant, je ne m’entends plus parler.

Un train vient de passer, l’église a sonné l’heure et le voisin agriculteur a mis en route son tracteur.

Quartier calme qu’il avait dit.

Je sens tous mes chakras se refermaient un à un.

Je n’ai qu’une envie : ligoter ce soit disant agent immobilier à ce qui ressemble à un compteur éléctrique et l’obliger à passer une nuit dans cette maison qui, je suis certaine, doit être hantée (j’ai cru entendre Beetlejuice dans le grenier).

« bon je comprends .. (ah enfin …. il se décide à avouer qu’il nous refourgue une daube) vous n’avez pas le coup d’coeur, ça ne s’explique pas.. on va pas s’facher pour ça ..

(il me parle de coup d’coeur je lui parle d’envie de vomir sur ses pompes cirées quand je vois cette baraque)

d’ailleurs je viens de repenser à un produit que j’ai rentré hier matin qui pourrait tout à fait correspondre à vos critères … »

Publicités

1 thought on “« Je devrais peut-être passer par une agence, non ? » (Mes amis, les agents immobiliers)”

  1. Hahahaha !! Ils sont tellement forts ces agents immobiliers !
    Dans notre jeunesse on a visité un appart avec un salon dont les murs étaient noirs et orange avec un sol noir… Il comprenait pas qu’on trouve ça immonde !

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s